Elle est vraiment moche ta poupée !

Lifestyle Tendance Network histoire du dimanche 1Voici notre Histoire Inspirante du Dimanche, Bonne Lecture.

« Lorsque nous étions enfants, je me souviens que ma sœur Magali aimait énormément une poupée de son qu’elle appelait Ange. 

La pauvre Ange avait perdu un bras, un œil et s’était décolorée avec le temps. Son cou fatigué ne soutenait même plus le poids de sa petite tête fanée. 

Plusieurs fois, ma mère a proposé à ma sœur de lui acheter une nouvelle poupée, plus solide et toute neuve. Mais étrangement, Magali n’a jamais accepté. Elle portait toujours le même amour à Ange, malgré sa condition de poupée de son en fin de parcours ! Beaucoup plus tard, alors que le temps était passé sur nos vies, causant ça et là déchirures et accrocs, ma soeur m’a reparlé de son amour pour Ange… mais dans des conditions difficiles : elle venait de mettre au monde sa dernière petite fille, Perle, une enfant handicapée qui, les docteurs l’avaient affirmé, ne pourrait jamais marcher normalement. 

J’étais venu soutenir ma sœur dans cette douloureuse épreuve, à la maternité. Alors que nous regardions dormir le petite Perle, Magali me dit : 

« Tu te souviens de ma poupée Ange ? Elle était vraiment minable : je la traînais partout, à la fin elle ne ressemblait meme plus à une poupée. Pourtant Dieu sait si je l’aimais ! Je me serai battu pour la garder ! 

Aujourd’hui, je suis une jeune maman et je viens de mettre au monde une petite   fille handicapée qui mérite qu’on se batte pour elle au centuple et qui est bien plus digne de recevoir mon amour… 

…qu’une poupée de son. » 

 🙄 Le monde qui nous entoure est rempli d’hommes et de femmes qui ressemblent à Ange : aigris par des divorces, solitaires et déprimés, l’âme détruite ou blessée, de pauvres poupées de son éprouvées par le temps. Vous en avez été une, peut-être même en êtes-vous encore une par certains cotés. 

Si les enfants sont capables d’aimer une poupée déchirée, les adultes sont aussi capables de voir derrière les apparences : vous renfermez un potentiel bien plus grand que celui d’une poupée sans vie. Votre valeur vous est peut être cachée, mais elle existe et elle est intacte, sachez-le…

Plus vous aimerez votre « poupée de son », plus vous reconnaîtrez sa valeur, et meilleure sera votre vie. Au-delà des apparences, le cœur sait voir votre vraie valeur. Je suis sur que vous-même, vous savez deviner la valeur des autres et leurs immenses possibilités en sommeil.

Ce regard du cœur, cet instant magique, peut changer une vie. Tout comme le regard de sa maman a fait de Perle une petite fille touchante, spontanée, et profonde. 

C’est comme si elle avait une porte d’entrée directe vers le cœur. 

Tout cela, grâce au regard et à l’amour de sa maman.

« Il est plus aisé d’aimer les hommes vaguement que d’aimer à la perfection un seul être imparfait. » Claude Roy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :